Le guide ultime de la gestion des stocks simplifiée et efficace pour les restaurants, les hôtels et les traiteurs

Dans les grandes entreprises de restauration, le coût de la nourriture représente la deuxième plus grosse charge d’exploitation, juste après la main-d’œuvre.

Le coût de la nourriture ne peut pas être éliminé de la même façon que vous ne pouvez pas congédier tout votre personnel pour éliminer les dépenses salariales. Cependant, cette dépense peut être gérée et contrôlée par un système de gestion des stocks F&B codifié et riche en informations.

Alors retroussez-vous les manches, mettez votre casquette de gestionnaire de stocks, et commençons à nous intéresser à vos coûts de nourriture.

Après avoir lu ce guide de gestion et de contrôle des stocks des restaurants, vous disposerez de tous les outils nécessaires pour mettre de l’ordre dans vos affaires. Fini les heures gaspillées… et fini les d’erreurs d’inventaire.

Au lieu de cela, attendez-vous à augmenter de 2 % à 10 % votre résultat net simplement en effectuant l’inventaire hebdomadaire des stocks et en adaptant votre approvisionnement (Apicbase le fait automatiquement, en réduisant les heures de travail de vos équipes chaque semaine).

Qu’est-ce que vous en pensez?

Voici les éléments que vous trouverez dans ce guide de gestion des stocks pour les restaurants :

Prêt à ce que ces marges bénéficiaires commencent à exploser?

Alors attrapez une fourchette et commençons à creuser.

Ultimate guide to restaurant inventory management

Consultez notre guide détaillé sur la gestion des stocks de restaurants et évitez le surstockage, le gaspillage et le vol dès aujourd’hui !

Guide gratuit pour les professionnels de l’industrie

Pourquoi la gestion et le contrôle des stocks sont-ils importants dans le secteur du F&B ?

Eh bien, cela revient à demander pourquoi une carte et une boussole sont importantes pour les alpinistes.

Sans ces deux éléments, ils n’auraient aucune idée d’où ils se trouvent et où ils vont. Se rendre d’un point A à un point B se transformerait en une succession de falaises dangereuses, de parois de canyon impossiblement raides, et de sentiers à se tordre la cheville.

En tant qu’exploitant de restaurant, vous avez vos propres falaises dangereuses et sentiers pavés — surstockage, sous-stockage, gaspillage et vol.

Votre obstacle devient l’ensemble des choses qui se mettent au travers de votre chemin. Et là où vous voulez arriver, c’est à exploiter une entreprise de restauration prospère dans laquelle vous maximisez les profits sans avoir à sacrifier la qualité ou l’expérience client.

La gestion des stocks de F&B ne consiste pas seulement à obtenir des chiffres, mais à savoir ce qu’on en fait.

Tout ce qui est lié à l’inventaire — y compris les quatre principaux avantages dont je vais parler ici — est au service d’un seul objectif…

… veiller à ce que le coût réel des aliments ne diffère pas du coût idéal des aliments.

La variation du coût des aliments: c’est ce dont vous allez vous occuper ici, et vous voulez qu’elle soit aussi proche de zéro que possible.

Comment y arriver?

Vous y parviendrez en peaufinant votre contrôle et votre gestion des stocks de F&B et en tirant parti des quatre avantages d’un système reproductible sur place :

  • Connaître l’état de santé général de votre exploitation – disons que vous dirigez une exploitation de restauration gastronomique. Vous êtes déjà sur la corde raide entre les faibles marges d’un côté et le sentiment d’avoir des clients capricieux de l’autre.

    Votre contrôle des stocks doit être peaufiné, car une seule semaine sans le faire peut entraîner des pertes irrécupérables.


    Il n’y a pas de place pour l’erreur ici — soit vous êtes performants, soit vous vous retrouvez coincé avec des dépenses financières importantes.


    De bonnes pratiques de gestion des stocks vous permettront de déceler de petites erreurs avant qu’elles ne se transforment en gros problèmes.

  • Eclairer les décisions de réduction des coûts à l’échelle de l’exploitation – un seul grand hôtel compte généralement quelques restaurants sur place et plusieurs cafés et bars. Si vous disposez d’une affaire de cette ampleur, vous devez avoir accès à des données en temps réel. Sinon, cela reviendra à ne faire que des estimations à l’aveugle en espérant le meilleur.

    Cela est particulièrement vrai pour les chaînes hôtelières où le mauvais choix d’un fournisseur peut avoir pour conséquence des centaines de milliers de dollars en coûts invalidants (et inutiles). Mais, avoir un aperçu détaillé de toutes les données lors des inventaires, ainsi qu’une capacité à comparer les données pertinentes, vous permettra de prendre des mesures rapidement dès que vous vous rendrez compte que quelque chose ne colle pas.

  • Conserver ou sous-approvisionner au minimum – coordonner un service de traiteur à grande échelle, qui sert potentiellement des dizaines de milliers de repas chaque jour, peut rapidement se transformer en un cauchemar au niveau de la gestion des stocks.

    Si vous avez trop de stock, vous allez avoir un coût de gaspillage alimentaire (sauf si vous voulez rendre un gros client malheureux). D’un autre côté, si vous sous-stockez, préparez-vous à recevoir une avalanche de mails de personnes mécontentes.


    La seule façon de rester rentable lorsque vous servez des entreprises, des organismes gouvernementaux ou des hôpitaux est de vous assurer que vos niveaux d’ingrédients sont identiques tous les jours, et c’est à ce moment-là que vos compétences en gestion des stocks entrent en jeu.

  • Maîtriser le gaspillage et les vols – en moyenne, un restaurant américain perd près de 80 $ par jour à cause du vol de ses employés, la quantité de déchets étant généralement supérieure à ce nombre. Imaginez maintenant gérer une affaire de 10 établissements. Si vous êtes dans la moyenne, vous perdez 1 600 $ par jour. Un système de gestion des stocks codifié vous permettra d’y remédier et de mettre en place un niveau de contrôle qui vous permettra de repérer et de réduire le gaspillage, ainsi que de décourager les vols.

Quelles sont certaines des erreurs les plus courantes en gestion des stocks de restaurants?

What Are Some Common Restaurant Inventory Management Mistakes?
Si vous voulez éviter ces erreurs, vous devez vous organiser, mettre en place un système et vérifier & ajuster périodiquement jusqu’à la perfection.

Que vous gériez un seul établissement haut de gamme ou une chaîne de restaurants hôteliers, il est important de garder à l’esprit que même les meilleures pratiques de gestion des stocks ne sont pas infaillibles.

Peu importe à quel point vos chiffres s’alignent parfaitement aujourd’hui, la gestion des stocks n’est pas une machine infaillible. Un simple mauvais inventaire des ingrédients (qui se produit beaucoup trop souvent) suffit pour fausser vos calculs et vos prévisions à moins d’être identifié et corrigé dans les inventaires hebdomadaires.

Si vous souhaitez gérez vos stocks de la bonne façon, vous devez organiser, avoir un système en place, et vérifier périodiquement, revérifier, et peaufiner ce système. En faisant cela, vous apprendrez à reconnaître et à éviter ces 5 erreurs les plus courantes qui se produisent lors de la gestion des stocks des restaurants:

  • S’appuyer sur son intuition pour effectuer la gestion des stocks
  • Ne pas tenir compte des commandes internes et des virements
  • Formation inefficace (ou inexistante) du personnel
  • Entrepôts, réfrigérateurs et congélateurs désorganisés
  • Trop de données, pas assez de renseignements exploitables

Les estimations des stocks apparaissent les premières sur cette liste pour une raison : il s’agit du premier piège dans lequel les exploitants tombent lorsqu’ils essaient de prendre des raccourcis pour gagner du temps.

Une fois que vous vous engagez dans cette voie, il est difficile d’avoir un semblant de contrôle sur vos stocks, vos coûts et vos achats car vous ne travaillez pas avec des données réelles et factuelles. Vous travaillez avec des approximations qui deviennent de plus en plus imprécises au fil du temps.

Avant que vous n’ayez le temps de vous retourner, 5 € de déchets non comptabilisés par jour se transforme en 50 €, des ingrédients coûteux disparaissent régulièrement sans que vous ne vous en rendiez compte, et votre coût des aliments devient incontrôlable.

Mais alors, comment vous protéger contre cela ?

C’est facile…

Faites. Vos. Comptes!

Ou mieux encore, assurez-vous que vous utilisez un logiciel qui fait les comptes pour vous automatiquement.

Une fois que vous travaillez avec les bons chiffres, tout ce qui est lié à la gestion des stocks devient plus facile : vos prévisions de commandes, votre gestion des déchets… et la conception de vos menus.

Avant de commencer à travailler sur votre système de gestion des stocks évolutif, assurez-vous d’avoir bien pris connaissance de cette liste d’erreurs courantes de gestion des stocks de restaurants. Identifier les erreurs que vous faites déjà vous aidera à en tenir compte dans vos plans de bataille pour réaliser une bonne gestion des stocks.

5 étapes pour créer un système robuste de gestion des stocks de F&B

5 Steps to Creating a Robust F&B Inventory Management System
Ces mesures vous permettront de réduire le coût des denrées alimentaires et d’augmenter vos marges bénéficiaires.

Il est essentiel d’avoir un système de gestion des stocks robuste, à la fois évolutif et précis pour réduire les coûts des aliments et augmenter votre marge bénéficiaire.

Pour la plupart des entreprises dans l’industrie du F&B, la mise en place d’un système solide est un processus en cinq étapes qui s’appuie sur les meilleures pratiques en matière de gestion des stocks des restaurants:

  • Mettre en œuvre des procédures d’inventaire évolutives pour diminuer les erreurs
  • Éduquer le personnel sur l’importance des stocks et obtenir son adhésion
  • Comptabiliser toutes les actions d’inventaire (y compris la création de stocks et les transferts)
  • Calculer le taux de rotation des stocks et le DSI chaque semaine pour vérifier si des signaux d’alerte apparaissent
  • Travailler à éliminer le surstockage, le gaspillage et le vol

Intéressons-nous à cette liste.

1. Notez votre procédure de réalisation d’inventaire (et respectez-la)

Nous allons commencer par l’inventaire, car tout ce qui est lié à la gestion des stocks dépend du fait que vous travaillez avec les bons chiffres.

Lors de l’inventaire, il est préférable de suivre une liste structurée avec des lignes directrices qui décrivent l’ensemble du processus du début à la fin. Représentez-le schématiquement pour vos équipes et faites des contrôles ponctuels occasionnels sur place pour vous assurer qu’il est bien effectué.

Voici un exemple (n’hésitez pas à l’utiliser mot pour mot):

  • Le stock est compté à intervalles réguliers dans chaque établissement (chaque semaine et chaque mois), avec des contrôles quotidiens rotatifs pour les ingrédients et les articles plus chers (caviar, vins, ou des parties nobles de viande);
  • Tout est consigné sur-le-champ — l’équipe a un stylo et du papier, une tablette avec des feuilles de calcul ou un logiciel d’inventaire mobile pour en assurer l’exactitude;
  • La réalisation de l’inventaire est un travail réalisé par trois personnes : deux cadres supérieurs qui connaissent la procédure et un employé subalterne qui apprend les ficelles de la gestion de stock des restaurants;
  • Avant le début de l’inventaire, les aires d’entreposage sont vérifiées pour s’assurer qu’elles sont bien rangées et que les ingrédients sont également rangés (particulièrement important les jours de livraison);
  • Tout est compté deux fois. S’il y a un écart dans les chiffres, les comptages sont répétés, et le troisième membre de l’équipe vérifie le comptage final;
  • Les inventaires hebdomadaires sont effectués le même jour (et au même moment) de la semaine. Les comptages quotidiens rotatifs sont effectués pendant la période plus « calme » de la journée (tôt le matin ou l’après-midi);
  • Les données d’inventaire sont mises à jour après chaque comptage et mises à la disposition de tous ceux qui en ont besoin (logiciels partagés, feuilles de calcul, imprimés), pour l’approvisionnement, l’administratif, la comptabilité, etc.

2. Intégrer efficacement votre personnel et obtenir son adhésion

Une fois que vous commencez à apporter des changements à la façon dont l’inventaire est réalisé dans l’ensemble de votre exploitation, attendez-vous à entendre un refrain réfractaire au changement tel que : « mais nous l’avons toujours fait de cette façon » et « ce n’est que du travail inutile supplémentaire ».

C’est dans ces moments-là que la nature humaine résistante aux changements émerge, et s’il y a bien des personnes qui résistent aux changements, ce sont les chefs.

Soyez patient – ne vous méprenez pas en mettant en œuvre des changements du jour au lendemain ou par des décisions de l’exécutif.

Au lieu de cela, formez un petit groupe de travail – choisissez une personne de chaque établissement, si vous en gérez plusieurs – et demandez-leurs leur avis sur la façon de simplifier les pratiques d’inventaire, de gérer le gaspillage et de réduire le coût moyen des aliments.

Neuf fois sur dix, vous aurez droit à des idées révolutionnaires de la part de gens qui sont au cœur de l’action tous les jours. Et, vous vous retrouverez avec un noyau dur de défenseurs et d’intervenants qui iront vendre vos idées au reste de vos équipes.

Le point le plus important que vous devez faire comprendre à votre personnel ce sont les économies qui découlent d’une gestion efficace des stocks. Le simple fait de mettre en œuvre des inventaires hebdomadaires peut augmenter de 2 à 10 % votre résultat net chaque année. Qu’est-ce que cela signifie pour eux ?

Eh bien, une partie de cet argent servira certainement à des augmentations de salaire, à des prestations plus complètes et à de meilleurs outils et équipements de cuisine qui renforceront la sécurité de l’environnement de travail et permettront de prévenir les accidents graves impliquant des poêles chaudes ou des couteaux émoussés. Il sera donc ici question d’un contrat gagnant-gagnant pour tout le monde.

Pendant le déploiement de votre nouveau système de gestion des stocks, assurez-vous de:

  • Le tester dans un seul établissement, le mieux adapté – cela vous permettra de démêler les problèmes avant de déployer le système dans toute votre exploitation
  • Si possible, planifier des échanges entre le personnel pour que les membres du personnel de cuisine d’autres établissements puissent travailler avec des personnes qui connaissent le système
  • Élaborer et mettre en œuvre un programme de formation en gestion des stocks lors des recrutements de tous les nouveaux employés afin qu’ils sachent ce qu’ils ont à faire dès le premier jour (et pourquoi c’est important)
  • Effectuer des points de contrôle ponctuels pour s’assurer que les nouvelles pratiques sont suivies — ne gaspillez pas votre temps à les mettre en place pour vous retrouver au final sans suivi et avec les mêmes données de piètre qualité

3. Suivi de toutes les actions d’inventaire

Vous avez maintenant un système d’inventaire en place, et vos équipes s’engagent à gérer les stocks de la bonne façon.

Cette « bonne façon » dépend de l’enregistrement correct de toutes vos actions d’inventaire.

Qu’entendons-nous par actions d’inventaire?

Les actions d’inventaire sont toutes des actions qui augmentent ou épuisent les stocks. Elles sont comptées dans ou hors de votre inventaire initial de sorte que, à la fin de la journée, vous avez le bon compte de clôture.

Les actions d’inventaire comprennent:

  • Nouveaux achats
  • Création de stock d’entrée (ingrédients fabriqués en interne, comme les bouillons et les vinaigrettes)
  • Création de stock de sortie (épuisement des stocks utilisés lors du processus de création)
  • Transferts à l’extérieur (déménagement des stocks dans un autre établissement)
  • Transferts à l’intérieur (stocks importés d’un autre établissement)
  • Produits vendus
  • Déchets enregistrés, retrait, casse et/ou vol
Restaurant Food Waste inventory control
Chacune de ces actions doit être enregistrée en conséquence afin que vous sachiez exactement ce qui se passe avec votre stock.

Chacune de ces actions doit être comptabilisée en conséquence afin que vous sachiez exactement ce qui se passe avec votre stock.

Pourquoi le suivi de toutes les actions d’inventaire dans un restaurant est-il important?

Eh bien, il s’agit de la seule façon d’obtenir votre véritable écart de coût des aliments (votre coût idéal calculé des aliments et le coût réel des aliments). La plupart du temps, ce que votre système PDV enregistre (par exemple, une pâte bolognaise ou un poulet tikka masala) se trouve au niveau du menu – ces données vous indiquent ce que vous avez vendu, mais ne vous disent pas combien de stock a été créé, sorti ou gaspillé dans le processus de préparation d’un plat.

Cependant, si vous pouvez être informé sur toutes vos actions d’inventaire (idéalement avec un logiciel dédié qui effectue automatiquement les ajustements d’inventaire des stocks en fonction des menus vendus), la moitié de votre travail de contrôle des stocks est effectué.
Une fois que vous obtenez ce type d’informations avec vos données, il sera facile de comprendre si votre problème de variation du coût des aliments réside dans le gaspillage excessif, le surstockage, ou le vol, et de prendre les mesures nécessaires pour combler l’écart entre la variance idéale et réelle.

4. Calculez votre taux de rotation des stocks et votre DSI (et vérifiez s’il y a des signaux d’alarme)

À moins que vous n’obteniez vos données sur les écarts de coût des aliments à partir d’un logiciel de gestion des stocks dédié, il est très difficile d’obtenir des données en temps réel avec une exactitude de 100 %. Vous devrez mettre à jour toutes vos données de stock chaque jour ET exécuter les calculs et l’analyse à la suite… pas facile quand vous êtes aux prises avec des feuilles de calcul bien remplies.

Mais, cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas vérifier l’état de votre stock sur une base hebdomadaire. Ce dont vous aurez besoin, ce sont de deux calculs pratiques de gestion des stocks de restaurants qui vous indiqueront si vous êtes sur la bonne voie ou qui serviront de signaux d’alerte pour votre gestion des stocks :

  • Inventory Turnover Ratio (ITR) – vous indique à quelle vitesse vos stocks se vendent — combien de fois vous avez remplacé l’ensemble de vos stocks au cours d’une période donnée (un mois ou une semaine);

La moyenne du secteur pour ce qui est du taux de rotation des stocks se situe entre 4 et 8. Tout ce qui est inférieur à cela signifie que vous êtes en surstockage (et que vous traitez beaucoup de déchets), et tout ce qui est au-dessus de cela signifie que vous manquez souvent d’ingrédients au menu (et que vous devez gérer des clients insatisfaits).

Si votre taux de rotation des stocks est trop faible pour votre type d’entreprise, lancez le DSI. Un résultat élevé de DSI (supérieur à 10) sera la confirmation d’un surstockage, ce qui signifie que vous devrez vous mettre au travail pour identifier les ingrédients excédentaires.

Une fois que vous aurez vos coupables, peaufinez vos pratiques d’approvisionnement et vos listes de commandes, abaissez-vous à des niveaux optimaux et restez vigilants pour ne plus avoir de stocks excédentaires.

5. Utiliser Insights pour réduire le sur-stockage le sous-stockage, le gaspillage et le vol

Maintenant que vous travaillez avec des chiffres exacts et que vous avez correctement enregistré toutes vos actions d’inventaire, savoir ce qu’il faut rechercher peut être délicat.

L’écart élevé du coût des aliments est un signal d’alarme immédiat, bien sûr. Si vous dépassez constamment vos pourcentages budgétés, vous devrez trouver les anomalies immédiatement et les corriger. Sinon, vous aurez du mal à atteindre vos objectifs annuels et à faire croître votre entreprise.

Cependant, la variation du coût des aliments n’est pas la seule chose que vous devrez examiner. Vous allez devoir préparer votre calculatrice (ou perfectionner vos compétences en tableur Excel) et examiner en profondeur les données – et connaître les indicateurs tels que le niveau moyen d’inventaire, les niveaux optimaux des ingrédients par défaut CoGS, le taux de rotation des stocks (TRI) et le DSI vous permettra de peaufiner vos processus d’approvisionnement et d’obtenir un point de pourcentage supplémentaire ou deux sur vos profits.

Voici quelques scénarios qui pourraient se produire dans votre exploitation:

  1. Écart élevé du coût des aliments (avec un taux de rotation des stocks faible et un DSI élevé) – un cas de surstockage. Une grande partie de ce que vous achetez est simplement disposé sur des palettes et gaspillé, et votre équipe continue d’utiliser les mêmes listes de commandes semaine après semaine. Pour régler ce problème, passez en revue votre stock, identifiez les articles excédentaires et cessez de les commander jusqu’à ce que les quantités tombent sous les niveaux requis.
  2. Écart considérable du coût des aliments (Taux de rotation des stocks et DSI dans les moyennes de l’industrie) – vous n’êtes pas en surproduction, mais il y a un gaspillage important quelque part dans les tuyaux. Les coupables les plus probables sont la garniture excessive, le fait d’en mettre trop dans l’assiette, et/ou le vol.

    Pour résoudre ce problème, effectuez une semaine de vérification des déchets alimentaires pour déterminer où se produit le gaspillage et formez (ou reformez) votre personnel sur les méthodes de préparation et de disposition des aliments.

  3. Les variations du coût des aliments toujours pendant le service de la même équipe de travail (Taux de rotation des stocks moyen et DSI) – cette situation est un signal d’alarme et c’est habituellement (mais pas exclusivement) un signe que du vol a lieu dans l’établissement. Il n’est pas inhabituel pour le personnel d’en mettre un peu de côté, car on estime quele vol coûte chaque année 20 milliards de dollars à l’industrie américaine de la restauration.


    Soyez ferme, informez vos équipes de vos soupçons et dites leurs que vous allez doubler le contrôle des stocks. Habituellement, cela suffit pour décourager les membres malhonnêtes de l’équipe. Dans les cas extrêmes, l’installation de caméras de surveillance dans vos entrepôts pourrait être nécessaire (bien que ce ne soit pas une solution idéale).

  4. Une certaine variation du coût des aliments (Taux de variation des stocks élevé et DSI faible) – dans ce cas particulier, il est fort probable que vous soyez en sous-stockage et que vous sacrifiez à la fois la satisfaction des clients et votre résultat net dans le processus. L’écart (bien qu’il ne soit pas élevé) persiste parce que vous ne faites pas un excellent travail pour réduire le gaspillage alimentaire. Pour résoudre ce problème, utilisez les prévisions de vente pour commander les bonnes quantités de stock dont vous êtes généralement à court (ajouter une marge de sécurité par-dessus), et vérifiez le contrôle des déchets pour faire baisser le coût des aliments.

  5. Variance apparemment sous contrôle (mais niveaux d’ingrédients constant) – ne criez pas victoire trop vite car c’est un cas classique de sous-stockage. Vous faites un bon travail de gestion du gaspillage alimentaire, mais vos équipes s’excusent constamment d’avoir à enlever un élément au menu (ce qui nuit à vos ventes et à votre réputation durement acquise). Revoyez vos niveaux d’ingrédients pour les augmenter et ajoutez une petite marge de sécurité avant de réévaluer les choses au cours des prochaines semaines.

Ces renseignements (et des renseignements semblables) vous permettront d’apporter des améliorations constantes qui vous aideront à réduire les coûts et à mieux satisfaire les clients. En prenant le temps de les calculer et de les identifier (ou en utilisant un logiciel de gestion des stocks pour les rechercher en quelques secondes), vous pourrez optimiser vos achats, obtenir les données dont vous avez besoin pour la création des menus qui boosteront vos profits, et enfin vous commencerez à maîtriser le gaspillage alimentaire de votre restaurant.

Comment faire passer votre gestion des stocks de F&B au niveau supérieur ?

inventory turnover ratio for restaurants
Avec les logiciels, vos équipes travailleront ensemble, utilisant les mêmes données (précises) pour prendre des décisions importantes, parfois transformatrices pour l’entreprise.

Un système de gestion des stocks robuste sur place peut vous aider à faire le suivi de vos stocks. Il fournit également une piste de vérification afin que vous puissiez traquer les erreurs, ainsi qu’une tonne de données pour recueillir des informations.

Mais pour la plupart des entreprises de services alimentaires, le simple fait d’avoir un système en place ne suffira pas.

Si vous gérez un seul établissement de restauration rapide, vous pouvez (probablement) vous en tirer avec un stylo et du papier, des feuilles de calcul et des données générées par le PDV.

Mais vous aurez encore beaucoup de travail à faire pour extraire des informations exploitables.

Pour tous les autres – multi-établissements, chaînes hôtelières et grands traiteurs – il devront passer au-delà des systèmes et commencer à penser aux logiciels.

En utilisant un système de gestion des stocks dédié, vous récolterez les bénéfices suivants :

  • Des informations générées automatiquement et des suggestions exploitables au lieu de données brutes
  • Enregistrement automatique des actions d’inventaire et ajustement de l’inventaire
  • Mesures de protection contre les mauvais inventaires et les autres erreurs du personnel
  • Avoir une source unique de données réelles pour éclairer votre processus décisionnel
  • Accès facile aux données pour toutes les parties intéressées (approvisionnement, comptes, gestion)

Avec le logiciel, vos équipes travailleront ensemble, en utilisant les mêmes données (précises) pour prendre des décisions importantes, qui pourraient transformer l’entreprise. Et, il va sans dire qu’il sera plus facile pour vous de garder une trace de tout sans avoir à fouiller dans les feuilles de calcul, les fils de messagerie ou les messages WhatsApp. Vous ne pourrez pas arriver à ces fins en utilisant des feuilles de calcul et en extrayant des données de votre PDV car ces outils n’ont pas été conçus pour cela.

Les 12 raisons pour lesquelles les entreprises de F&B prospères utilisent Apicbase pour gérer leurs stocks

  • Déploiement facile – Débarrassez-vous de ces feuilles de calcul mal organisées et téléchargez en vrac vos listes d’ingrédients pour commencer à faire baisser le coût des aliments immédiatement.
  • Adhésion immédiate du personnel – Vous préférez rester tard pour compter les stocks ou partir une heure plus tôt chaque jour? Votre personnel va adorer Apicbase pour faire des choix très simplement.
  • Suggestions générées automatiquement – J’adore les données et les idées. Ce que j’aime encore plus ce sont des suggestions intelligentes et instantanément utilisables, générées par logiciel. Une fonctionnalité d’Apicbase.
  • Suivi des stocks au niveau des ingrédients – Apicbase enregistre toutes les actions d’inventaire, et modifie automatiquement l’inventaire lorsqu’une vente est effectuée (vous n’avez donc pas à y penser).
  • Alertes de stock faible – Créer des alertes qui vous avertiront lorsque le niveau d’un ingrédient tombe en dessous des niveaux habituels – prendre des mesures immédiates et ne jamais avoir à retirer un ingrédient du menu.
  • Bilan numérique – Equipez votre personnel de tablettes et observez-les gérer l’inventaire hebdomadaire (les chiffres sont immédiatement disponibles à l’échelle de l’organisation).
  • Des listes de commandes mises à jour instantanément – L’inventaire et les actions d’inventaire sont introduits dans le module d’approvisionnement, ce qui crée des listes de commandes précises et économiques.
  • Gestion des articles entreposables – Vous réalisez beaucoup de bouillons et de sauces? Gardez un suivi précis de ces derniers directement dans le module d’inventaire pour renforcer votre contrôle des stocks.
  • Rapports de commandes internes – Vous souhaitez envoyer une caisse de carottes à un autre établissement? Apicbase en prend note, assurant la traçabilité des stocks et la validité des données pour les deux établissements.
  • Enregistrement des déchets alimentaires – Arrêtez d’écrire les volumes de déchets alimentaires sur des post-it. Entrez immédiatement ces données dans Apicbase et effectuez des plans de réduction des déchets.
  • Aperçu des tendances historiques – Obtenez des données d’inventaire historiques et assurez-vous de vous préparer à vos périodes les plus fastes bien à l’avance, en augmentant vos commandes selon les besoins.
  • Comparaison du rendement des multiples établissements – La comparaison du rendement entre les établissements prend une grande partie de la semaine ? Et si on transformait ça en deux minutes maximum?

Prenez le contrôle de votre coût alimentaire avec Apicbase

Je sais que la gestion de l’inventaire des restaurants n’est pas sexy.

Et ce n’est pas grave si ça ne vous plaît pas… les seules personnes que je connaisse qui sont impatientes de parler des subtilités de l’inventaire ou de la valeur du calcul du taux de rotation des stocks travaillent toutes au même étage, ici, au bureau d’Apicbase.

Et c’est là qu’est votre chance.

Plutôt que de devoir mettre en œuvre un système complexe de gestion des stocks de F&B basé sur des feuilles de calcul, ou pire, de devoir faire l’inventaire à vu, vous pouvez tirer parti de nos connaissances mathématiques et statistiques uniques et simplement transférer toutes les informations liées à l’inventaire vers Apicbase.

Vous obtiendrez…

  • Des renseignements exploitables et des suggestions d’inventaire fondées sur des données en temps réel
  • Un pourcentage de variance proche de zéro qui sera le sujet des conventions F&B
  • Un contrôle sur vos déchets alimentaires qui impressionnera vos clients
  • Plus de temps pour vous que vous ne saurez quoi en faire
  • Une source unique de réalisation d’inventaire qui pourra être utilisée à l’échelle de l’organisation

… et nous tous ici auront un sentiment de satisfaction sachant que nous donnons le pouvoir à une autre entreprise de restauration de sortir le grand jeu à table chaque jour (…d’accord, et une partie de votre argent aussi ! …mais ce sont des cacahouètes par rapport à ce que vous économiserez).

Qu’est-ce que vous en dîtes?

Si vous êtes séduit par la perspective d’économiser sans compromettre la qualité ou l’expérience de vos clients, contactez-nous. Planifiez une démonstration de 30 minutes (vous choisissez la date et l’heure), et nous vous apprendrons comment rendre la gestion des stocks F&B plus agréableamusanteplus facilement et plus rapidement.

Demandez aujourd’hui votre démo

En moins de 30 minutes, vous découvrirez comment le logiciel de gestion des stocks des restaurants augmente les marges de votre entreprise et protège votre croissance.

Articles similaires

Prenez le contrôle des opérations,
réduisez les coûts et améliorez la qualité